Succès de la 2ème édition du Village e-santé à PharmagoraPlus

 Le Village e-santé co-organisé par Medappcare et en partenariat avec OCP s’est déroulé à PharmagoraPlus les 7 et 8 Avril derniers.

Le Village e-santé a réuni 26 start-ups qui ont proposé des solutions innovantes au service de la pharmacie  autour de la prévention, du parcours de soins et de la gestion officinale.

Les dirigeants des start-ups ont été invités à pitcher leur activité face à des Grands témoins représentatifs de l’écosystème de la santé connectée avec des représentants de l’Assurance, de l’industrie pharmaceutique, des associations de patients… Chaque Grand Témoin a été en mesure d’échanger avec les start-ups et d’exprimer son point de vue autour des idées innovantes qui ont été présentées.

1ère session : ces innovations au service de la prévention

La conférence a débuté avec 8 start-ups qui ont présenté à tour de rôle leurs innovations digitales autour de la prévention. Philippe DABAT, Directeur général délégué d’AG2R LA MONDIALE, et Anne BUISSON, Directrice adjointe de l’Association Francois Aupetit (AFA), ont animé cette session et échangé avec les différents dirigeants des start-ups.

Image prévention

Selon Anne BUISSON, il est « rafraichissant et rassurant de voir autant de personnes avec de belles idées et présentant de réelles solutions aux problèmes rencontrés aujourd’hui dans l’univers de la pharmacie. » Elle s’est par ailleurs montrée très enthousiaste face à la méthode de sevrage tabagique progressif présentée par Xavier LEGRAND de RegulSmoke et a souligné « l’importance de la proximité des professionels de santé pour soutenir leur patient dans le sevrage tabagique. »

Philippe DABAT s’interroge quant à lui sur la manière dont le pharmacien peut motiver les patients à utiliser les outils proposés. Il se réjouit de voir que toutes ces solutions proposent aux pharmaciens « un rôle renforcé dans leur mission de conseil sans pour autant concurrencer le médecin et ce, dans le respect de la confidentialité des données du patient. »

Cette 1ère session s’est achevée sur une note très positive de la part des Grands Témoins : le développement de ces innovations digitales contribue à une meilleure proximité entre le pharmacien et son patient, ce qui est bénéfique pour les deux parties.

2ème session : ces innovations au service du parcours de soins

La conférence s’est poursuivie avec la présentation des innovations au service du parcours de soins. Pierre-Adrien LALANDE, Customer Experience Manager Europe chez Air Liquide Healthcare Homecare et Olivier COLLIN, Directeur des ventes médicales France chez Thuasne ont échangé avec les représentants des 7 start-ups qui ont participé à cette session.

Image Parcours de soinsLa question de la protection des données pour chacune des solutions présentées a été soulevée par Olivier COLLIN qui indique que « l’usage de serveurs sécurisés et le cryptage de données sont des éléments indispensables lors de la conception d’outils digitaux. »

Selon Pierre-Adrien LALANDE, « le challenge de la présence d’Amazon et de Leclerc sur le marché de la parapharmacie a poussé les pharmaciens à développer des services supplémentaires. » Il existe un réel besoin de la part des pharmaciens à s’associer avec tous « ces jeunes cerveaux novateurs » afin de proposer à leurs patients des solutions digitales adaptées à leurs besoins.

Les Grands Témoins ont conclu sur les nouveaux enjeux du pharmacien pour l’avenir : le patient prend désormais le pouvoir et la redéfinition des rôles du pharmacien d’officine s’avère être une nécessité des plus urgentes.

3ème session : ces innovations au service de la gestion officinale

La conférence s’est achevée sur les innovations dédiées au back office de l’officine avec les pitchs de 11 start-ups. Hubert OLIVIER, président d’OCP et partenaire du Village e-santé et Patricia OURMIAH, responsable innovation et services chez Klesia sont intervenus en tant que Grands Témoins lors de cette session.

Gestion officinale

Hubert OLIVIER a tiré un bilan positif du parrainage d’OCP dans l’organisation du Village e-santé avec Medappcare. Il a tout d’abord insisté sur le fait que les start-ups doivent cependant privilégier la technologie présentée ainsi que le modèle économique. Cela étant, selon le président d’OCP, les innovations digitales contribuent à former un réseau de pharmacies modernes et en phase. Il s’est notamment montré très confiant quant à la réussite de Pharmastup et sa solution d’informatisation de la gestion du registre comptable des stupéfiants.

Patricia OURMIAH, quant à elle, a apprécié de voir autant d’innovations pour la gestion des officines d’aujourd’hui. Elle a cependant souligné la nécessité d’une « stratégie d’alliance entre des start-ups qui ont des activités proches dans la mesure où le patient ne peut pas superposer plusieurs solutions. »

 

 

 

Cliquez ici pour vous opposer aux cookies de mesure d'audience de Google