Baromètres 2018 du Pharmacien connecté et du Médecin connecté

Direct Medica, Le Moniteur des pharmacies, Egora.fr et Medappcare publient les Baromètres 2018 du Pharmacien connecté (5ème édition) et du Médecin connecté (2ème édition) autour des applications mobiles de santé. 

Le baromètre consacré aux applications mobiles de santé est composé  d’un sondage sur les pharmaciens et d’un autre sur les médecins. Ces sondages ont été réalisés respectivement sur un échantillon représentatif de 200 pharmaciens d’officine et de 235 médecins (1).

Baromètre du Pharmacien connecté
et Baromètre du Médecin connecté

Volet 1/2 – Applications mobiles de santé

Plus de trois quarts des pharmaciens (78%) et plus de la moitié des médecins (58%) sont prêts à utiliser une tablette tactile lors de leur rendez-vous patients. De même, le téléchargement d’applications de santé à usage professionnel est bien ancré chez les médecins (78,3%) et chez les pharmaciens (60%), avec d’ailleurs une augmentation notable (+ 5 points) observée chez ces derniers par rapport à 2017.

Info 1

Flèche verte: augmentation par rapport à 2017 / Flèche rouge: diminution par rapport à 2017



Autre point encourageant : à peu près la moitié des pharmaciens (46,5%) et des médecins (57,9%) qui ont été interrogés estiment que les applications mobiles de santé apportent un bénéfice pour la santé de leurs patients. Un tiers environ des pharmaciens (28%) et des médecins (33,3%) se déclarent même prêts à les recommander auprès de leur patientèle. En revanche, étant donné le nombre grandissant d’applications mobiles à télécharger sur les stores, les professionnels de santé ne savent pas précisément lesquelles conseiller. C’est pourquoi, les professionnels de santé se montrent favorables à l’évaluation des applications mobiles par des organismes indépendants pour 58% des pharmaciens et 54,2% des médecins afin d’être en mesure de davantage les recommander.

Info 3

Comme l’an passé, les Baromètres montrent un niveau de confiance relativement faible concernant l’enjeu très fort lié à la sécurisation des données de santé. Pharmaciens et médecins se montrent plutôt enclin à utiliser les données patients, à respectivement 56% et 57,8%. Et, près de 60% de ceux favorables à leur utilisation voient un intérêt dans l’amélioration de l’observance.

(1) Méthodologie :

  • Baromètre du Pharmacien connecté : sondage réalisé par internet par Direct Médica du 19 février au 07 mars 2018 sur un échantillon de 200 pharmaciens titulaires représentatifs de la population des pharmacies françaises en fonction de la répartition géographique et du chiffre d’affaires de l’officine.
  • Baromètre du Médecin connecté : sondage réalisé sur Egora.fr le 26 février 2018 sur un échantillon de 235 médecins dont 122 généralistes et 113 spécialistes.

 

Télécharger l’étude complète

Cliquez ici pour vous opposer aux cookies de mesure d'audience de Google