Baromètre du Vétérinaire Connecté 2019

Baromètre du Vétérinaire connecté

Comment les vétérinaires perçoivent-ils les applications en 2019 ?

Medappcare, en partenariat avec La Semaine Vétérinaire, publie pour la deuxième année consécutive le Baromètre du Vétérinaire Connecté. Comment les vétérinaires perçoivent-ils les applications de santé animale en 2019 ? Résultats et analyses.

Les résultats du Baromètre sont plutôt encourageants pour la profession vétérinaire qui aborde le virage numérique dans ses pratiques professionnelles. Les vétérinaires expriment leur volonté d’utiliser dans leurs cliniques les applications mobiles en santé animale. En revanche, la confiance fait défaut essentiellement pour des questions de protection de données et la qualité des services proposés (fiabilité, bugs…).

 

Smartphone + Tablette

Plus précisément, les vétérinaires sont 91% à être équipés d’un smartphone et presque deux-tiers d’entre eux (63%) à posséder une tablette. Trois quarts des vétérinaires (75%) utilisent leur smartphone à la fois pour un usage personnel et professionnel. Ces chiffres sont relativement stables par rapport à l’année précédente

 

 

 

 

 

Applications Usage ProPlus de sept professionnels sur dix (71%) se disent prêts à utiliser une tablette tactile lors de leurs consultations et visites, soit une progression de 4 points par rapport à 2018.

Signe que le digital fait son chemin dans les cliniques, près de 70% des vétérinaires ont déjà téléchargé des applications à usage professionnel, une proportion en forte augmentation par rapport à 2018 (+8,5 points).

 

 

 

 

 

Près d’un vétérinaire sur deux pensent aussi que les applications mobiles de santé apportent un bénéfice pour la santé des animaux. Là encore, la tendance s’accélère depuis l’an passé, avec une augmentation de 10 points.

Applications Bénéfice Santé

 

Toutefois, seulement 23% des vétérinaires recommandent des applications en santé animale à leur clientèle. Un score plutôt faible même si là encore, l’augmentation est significative versus 2018. La principale raison étant qu’ils ne savent pas lesquelles recommander par manque de confiance dans les nouveaux services proposés.

Le baromètre montre en effet qu’un vétérinaire sur deux n’a pas confiance dans les applications en raison de craintes sur le fonctionnement général (bugs…) et la protection des données collectées.

Pourtant, les vétérinaires se montrent majoritairement enclins à vouloir utiliser les données de santé dans le suivi des animaux (64,6%). Les professionnels en santé animale ont bien intégré l’intérêt qu’ils pourraient en tirer concernant l’amélioration de l’observance, un moyen de fidélisation ou encore de partager l’information.

Le faible niveau de confiance explique en grande partie aussi le fait que près de 50% des vétérinaires conseilleraient davantage des applications mobiles de santé animale si elles étaient évaluées par un organisme indépendant. C’est dans ce contexte que Medappcare propose une évaluation en vue d’une certification des applications mobiles et sites web en santé animale.

 

  • Méthodologie :

Sondage réalisé sur internet par la Semaine Vétérinaire en partenariat avec Medappcare. Diffusé du 2 mai au 27 mai 2019 sur un échantillon de 254 vétérinaires.

 

Téléchargez l’étude complète

semaine véto

Medappcare

Cliquez ici pour vous opposer aux cookies de mesure d'audience de Google