Baromètre Pharmacien Connecté 2016 - Volet 2/2

Medappcare en partenariat avec DirectMedica et Le Moniteur des Pharmacies publie la troisième édition du baromètre du Pharmacien Connecté.

Beaucoup de chiffres circulent sur l’appétence et l’adoption des technologies mobiles par les professionnels de santé avec très souvent des focus sur les médecins mais trop peu souvent sur le pharmacien, qui est pourtant un acteur majeur pour le développement de la santé mobile.

Le baromètre est divisé en 2 volets : un volet consacré aux objets connectés et un volet consacré aux applications mobiles de santé.  L’étude a été réalisée par Internet du 3 au 16 mars 2016 sur un échantillon représentatif (répartition géographique et chiffre d’affaires de l’officine) de 200 pharmaciens titulaires.

Baromètre du Pharmacien Connecté

Volet 2/2 – Applications mobiles de santé

L’équipement en smartphones chez les pharmaciens gagne plus de 10 points en un an pour atteindre un taux de 81,5%. Les tablettes suivent la même progression. De très bons scores qui permettent à la profession de se familiariser davantage à l’utilisation des applications mobiles de santé à usage professionnel. C’est, en effet, l’un des points clés de notre baromètre 2016, puisque 6 pharmaciens sur 10 déclarent en télécharger contre 4 sur 10 il y a un an.

Face à la multiplication des applications mobiles, ils sont majoritairement favorables à ce qu’elles soient évaluées par un organisme indépendant. Cependant, un quart seulement des pharmaciens (26%) recommandent des applications mobiles de santé à leur clientèle.

C’est peu ! Et pourtant, les pharmaciens sont plus nombreux cette année (+ 10 points) à estimer que la collecte des données de santé par les applications mobiles est un moyen pour améliorer l’observance et donc assurer un meilleur suivi des patients en officine.

Télécharger l’étude complète

Télécharger l'étude

C'est ici !
Cliquez ici pour vous opposer aux cookies de mesure d'audience de Google